Ca y est BOLDORETTE a passé toutes les épreuves, c’était vraiment impressionnant cette succession de contrôles administratifs et techniques (dont je vous épargne le détail) pour obtenir le droit de la rentrer dans le parc fermé et donc de faire la course. On y est arrivés mais on a eu deux grosses inquiétudes :

La visite médicale, mais on a eu du bol on est tombé sur un médecin incompétent qui a trouvé que Bruno est apte physiquement et psychologiquement à faire la course !

Puis le contrôle du bruit, malgré nos vérifications précédentes les types du sonomètres on tiqué en entendant le magnifique bruit de BOLORETTE, mais bon c’est passé quand même.

On est tous rentrés, avec un sourire large comme ça, vers le camping car qu’on a décidé aussitôt de baptiser.

Pour trouver un nom à notre camping car avons procédé d’un manière logique : sa caractéristique principale, en plus du confort, est son extraordinaire propension à sucer de l’essence

On a d’abord pensé à le baptiser « popa plan » prononcer « poupe pla » (les gens du nord se ferons expliquer par les ceux du sud) mais le titre avait déjà été conquis de haute lutte par MUMU nous avons donc décidé (toujours en toute logique) de baptiser notre camping car « MONIKA »

ON EST AU PARADIS

Ce matin, dernier matin tranquille car la spéciale commence ce soir, on a vraiment commencé à profiter du bivouac, et on a vite compris qu’on avait visé juste avec ce moto tour.

En effet pour ceux qui ont connu les courses des années 70 on est dans la même ambiance, imaginez un troupeau de 200 motards avec leurs accompagnateurs dans une espèce de joyeux bordel de camping

Au bout d’une demie journée on a déjà rencontré plein de gens passionnants

Deux Belges plus âgés que nous sur une BMW des années 60 montée comme un avion, une famille bretonne avec leur gamin qui court sur une KTM. Ces derniers, après un an de préparation acharnée on subi une casse moteur le matin des contrôles techniques ! Devinez ce qu’ils ont fait : deux d’entre eux sont partis en voiture (avec remorque) à SAINT BRIEUX pour chercher une autre moto !!!

Ils sont revenus à 2H00 du matin et ont fini la nuit à préparer la moto (qui bien sur n’était pas configurée course) et ils vont réussir à partir ce soir !

Voila le genre de types qui nous entourent vous voyez qu’on détonne pas dans le lot, notre réserve de pastis fond plus vite que prévu mais on se régale

En tout cas ça commence pour de bon ce soir vers 22H00 avec la première spéciale de nuit.

Et avant cette épreuve légèrement périlleuse,Bruno a tenu a faire faire son testament.Il en résulte,qu’il lègue Washi a Laurence,qu’il lègue son 1100 Kawa a Colette pour aller a son marché,qu’il lègue sa super tondeuse encore en rodage a Jacques,qu’il lègue son œuf de poule perso a Fanny,qu’il lègue son vieil Espace adoré a Julien,et surtout,qu’il nous lègue toute ses actions de la prestigieuse multi cantonale « Prune à Milou »un geste qui nous touche énormément sachant qu’il doit être actionnaire principal vu la consommation du « dit » produit lors de son mariage.voila sinon il va très bien et malgré une certaine nervosité,la pression devrait retomber très rapidement vu que la moto est enfin prête et en parc fermé.A demain.